VIDÉO. ÉDITION SPÉCIALE. Forum Jeunes du Mans 2017

Ce week-end, une partie de l’équipe du Halo Magazine a fait le déplacement jusqu’au rendez-vous culturel de la jeunesse de la Ville du Mans : le Forum Jeunes. Les 22 et 23 septembre, nous avons donc pu assister aux différentes activités, représentations et actions qui y ont été présentées. Aujourd’hui nous vous proposons de revivre un instant ce forum, de notre point de vue.

Le Halo Magazine a disposé d’un stand au cœur du Forum Jeunes et quatre d’entre nous (Anna, Benjamin, Manuel et moi-même) se sont rendus à celui-ci pour couvrir l’évènement et présenter le journal.

Le but du forum est donc de partager, de découvrir ou de participer à des activités ou des projets durant tout un week-end. C’est notamment derrière le théâtre et le cinéma Pathé qu’il a pris forme. Le vulgaire parking gris s’est donc transformé en un lieu d’amusement, d’apprentissage et de loisir. Composé de différents stands et scènes, le forum y accueille des associations, des activités sportives, des projets, des prestations d’artistes ou encore un indispensable, de la restauration. Mais quel public pour cet évènement ?

Familles, groupes d’adolescents, enfants, personnes âgées, amis se croisent simultanément dans les allées du Forum Jeunes. Celui-ci, dit « jeune », semble mal porter son nom au vu de son public. Effectivement, tous les âges y sont réunis. Le Forum Jeunes, c’est finalement un joyeux festoch’ où toutes les générations se rencontrent.

Mettons-nous à présent dans la peau d’un visiteur du samedi après-midi. 14h. Début des festivités et le forum voit à nouveau le jour. L’après-midi, au programme : stands, Color Run, scène musicale et plateau de danse. Sur la scène musicale défile une dizaine de jeunes chanteurs et groupes de musiques, locaux en général , dont quelques interviews ont été réalisées et seront bientôt disponibles sur le site. Une ambiance chaleureuse avec un fond de musique assez fort pour que tout le forum l’entende, quel que soit l’endroit où vous vous situez. Continuons le chemin… apparaît le chapiteau. En son sein, une autre scène, avec cette fois de la danse et de l’humour, dont Raphaëlle, une jeune humoriste (qui fait aussi l’objet d’une interview).  Si on continue notre chemin de visiteur, une allée se forme, pleine de stands différents. Des ateliers de musculation et de jonglage d’abord, puis des présentations de différents projets, une scène musicale ouverte où de jeunes talents peuvent montrer de quoi ils sont capables.

Je me suis arrêtée à un premier stand. Je demande à Éline, qui « tient » le stand avec la jeune Lili, de m’expliquer le but du projet réalisé. Elle me répondit que celui-ci eut lieu l’été dernier, au Mans, et a duré trois semaines. De jeunes palestiniens et français âgés de 15 à 25 ans s’étaient retrouvés quotidiennement dans la maison de quartier Pierre Guédou dans le but de monter une pièce de théâtre qui fut présentée à la fin de l’échéance, après trois semaines de préparation, donc. Je demande alors à Éline pourquoi choisir le théâtre et la Palestine. Elle me répond que le but était d’établir un échange interculturel et qu’elle y était déjà allée trois fois, pays qui l’a beaucoup touchée. Pour le théâtre, choisir un art pour créer des liens entre jeunes lui semblait être une bonne solution. D’autant plus qu’elle est animatrice dans le théâtre. Au moment où je demande à Lili ce que cela lui a apporté, sa réponse va de soi et ne traîne pas : « le vivre ensemble ». Pour elle, cela a été une véritable expérience humaine et une grande opportunité que de participer à cette action. Elle vient de Bordeaux et est passée par l’association Concordia (née après la Seconde Guerre mondiale dans l’idée de faire renaître la tolérance) pour nous raconter son aventure. Une présentation très touchante avec des photos de tous les participants accrochées au mur, pour se remémorer le séjour, marqué à jamais dans son esprit.

Je continue mon chemin et un homme en train de colorier m’interpelle ; il colorie des motifs sinueux sur une grande plaque en plastique. À sa droite, des planches de skates accrochées, toutes décorées. C’est Jérémy, 30 ans, étudiant en fac d’arts plastiques, qui colorie une plaque issue du skatepark du Mans. Il la décore pour ensuite la y remettre afin de donner un côté plus  » fun  » et coloré au terrain de jeu des skaters. Il fait partie d’un groupe qui gère l’atelier Shape ta Board, qui se déroule justement dans ce temple de skatepark. L’objectif est de rénover et personnaliser des planches de skate usées et de repartir avec. Ces ateliers regroupent des jeunes âgés de 12 à 18 ans, plusieurs fois par an. Faire du neuf avec du vieux est un concept qui ne se perd toujours pas !

22068752_1555737194490366_377796352_o

Voici l’exemple des quelques thèmes abordés lors du Forum Jeunes, tout au long de l’après-midi. Sans oublier le fameux « Color Run » que l’on peut oser traduire par « course colorée » – si je ne m’abuse. Le Color Run démarre à 15h30, échauffement géant au pied de la scène où tous les participants exécutent des mouvements (plus ou moins utiles). S’en suit un départ en trombes. Les participants parcourent 4 km en recevant tout au long de la course de la poudre colorée de sorte à ne plus ressembler à la même chose qu’au départ. Et c’est finalement près de mille participants qui arrivent Place des Jacobins et marquent leur passage par les restes de poudre colorée que leurs foulées laissent au sol.

20h45. La grande scène accueille les « têtes d’affiche » du forum. Trois noms : The ShougaShack, Rocky et Willy William. La soirée démarre par trois jeunes femmes au style à la fois folk et rock. Des notes s’enchaînent sous les applaudissements plutôt enjoués et répétitifs du public qui a l’air d’apprécier. Puis Rocky, qui porte bien son nom, groupe ayant pour chanteuse une femme plutôt endiablée, déterminée, rock. Enfin, Willy William, chanteur manceau et qui le revendique tout au long du concert ; il ambiance la foule durant une bonne heure avec des titres que toutes les têtes connaissent, qu’ils plaisent ou non. Il fait même monter sur scène un certain Hugo que nous saluons tous. La soirée se termine par d’habituels mais non négligeables remerciements aux organisateurs du Forum Jeunes.

Bref, le Forum Jeunes, du point de vue du Halo Magazine, est une belle manifestation de talents et de bonnes initiatives de la Ville du Mans, de ses habitants et des personnes alentours. C’est un véritable rendez-vous. Telle est la définition du forum : un lieu de débat, de partage où l’on se questionne, l’on se rencontre et l’on se divertit.

Réalisation : Anna Jubault / Benjamin Haran / Clara Chamoux / Manuel Lechat / Réalisation et montage : Benjamin Haran / Manuel Lechat

Clara Chamoux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s