Un nouvel État légalisant le cannabis aux États-Unis

texte alternatif

En cette nouvelle année en Californie et après un référendum dominé à 55,5 % par le « oui », il est désormais légal, pour toute personne âgée de 21 ans au minimum, d’obtenir du cannabis. En effet, après avoir été autorisé pour un usage médical et après des années de négociations, depuis le 1er janvier, les militants californiens en faveur de sa légalisation se réjouissent. Sans oublier le rappeur Snoop Dogg qui l’a évidemment fait savoir dans un tweet…

La Californie, ayant rejoint les Etats américains autorisant le cannabis à usage récréatif, voit tout de même des restrictions lui être imposées : son usage au volant est puni, il sera restreint dans les écoles et, tout comme l’alcool, il est interdit d’en consommer en public. Cette drogue est donc légalisée mais reste tout de même encadrée.

Cette légalisation n’est pas sans conséquence sur l’économie de l’Etat californien. Effectivement, les anticipations économiques sont plutôt réjouissantes, et les acteurs du secteur, optimistes. 6 milliards de dollars de ventes en 2021, voilà ce que devrait apporter ce nouveau marché, faisant ainsi de la Californie l’Etat possédant le plus gros marché de cannabis, loin devant les autres où l’usage demeure récréatif. En outre, les aspects économiques bénéficiant à la Californie profiteront également à tout le pays : les Etats-Unis. Le marché du cannabis légal de tous les États, devrait générer 40 milliards de dollars d’ici 2021 et 400 000 nouvelles embauches.

Malgré des consommateurs heureux et des bénéfices très positifs pour l’Etat et son pays, ce nouveau droit pourrait bien être, après avoir été si tôt admis, si tôt retiré… A travers la loi fédérale, supérieure au droit californien, le procureur, Jeff Sessions, grand opposant à l’usage du cannabis, pourrait bien mettre en œuvre tout son possible afin de briser le rêve des consommateurs californiens et de ses économistes. Une autre menace pèse sur l’usage récréatif du cannabis en Californie ; certaines réticences de la part de quelques municipalités les poussent, pour le moment, à interdire cette nouvelle arrivante dans le droit californien. Nouveau point noir ; puisque l’usage récréatif est interdit au niveau fédéral, le commerce inter-États n’est donc pas autorisé. Or, les exportations représentent 6000 tonnes de cannabis cultivées dans l’État californien.

La dépénalisation de cette drogue vise également à faire disparaître le cannabis du marché noir, considéré comme une activité productive illicite. En Californie, le marché noir du cannabis compte un chiffre d’affaire estimé à plus 13 milliards de dollars, et le nouveau marché légal espère bien prendre 62%, si ce n’est plus, des ventes faites au marché noir. Mais l’imposition de 45% fait hésiter les nombreux acteurs du marché noir à se légaliser. Ainsi, un des objectifs du gouvernement californien suite à la légalisation de la marijuana, n’est pas certain d’être atteint.

La bataille pour cette plante verte si demandée n’est donc pas terminée malgré cette nouvelle légalisation dans le pays du rêve américain…

Anna JUBAULT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s