Gustav Klimt sous les projecteurs de Paris

©Lola Desmole, Le Halo Magazine

C’est une exposition à ne pas louper. L’Atelier des Lumières a ouvert ses portes en avril avec l’exposition de Gustav Klimt. Ce centre d’art numérique offre une immersion de 40 minutes dans le monde de l’artiste grâce à 120 projecteurs.

A l’occasion du centenaire de la disparition de Gustav Klimt, l’ancienne fonderie située dans le 11e arrondissement de Paris se transforme en espace de projection artistique. Lors d’une visite complètement immersive, on découvre les œuvres majeures de Gustav Klimt, celles qui ont largement participé à son succès. L’exposition présente également le travail de d’autres artistes viennois tels que Egon Schiele et Friedensreich Hundertwasser, artistes dont les œuvres sont inspirées du travail de Klimt. Précurseur de l’art moderne à Vienne, ce dernier montre une véritable singularité à travers ses œuvres — une singularité qui a ainsi permis d’influencer son entourage de l’époque. Cette expérience immersive traverse 100 ans de peinture viennoise avec des paysages de la ville à l’époque, des portraits, des peintures abstraites de couleurs ou encore des dorures.

Quand l’art et la technologie s’allient

Plus de 3 000 images mises en mouvement sont présentées grâce au concept de diffusion AMIEX (Art & Music Immersive Experience). Développé par l’entreprise Culturespaces, ce concept permet de créer une expérience multimédia alliant son et images de façon coordonnée et en très haute résolution. Grâce à ce concept, l’exposition de Gustav Klimt présente des images non seulement sur tous les murs mais aussi sur le sol, et accompagnées de musique suivant le mouvement des œuvres. La salle d’exposition comprend deux étages afin de pouvoir vivre l’expérience avec une vision plus globale à l’étage, ainsi que directement sous les projecteurs et au cœur des images, au rez-de-chaussée.

gustav klimt image article
©Lola Desmole, Le Halo Magazine

Une expérience différente d’un musée

L’Atelier des Lumières ouvre à 10h et même si l’exposition a débuté il y a maintenant 2 mois, la longue file d’attente pour rentrer avant même que les portes n’ouvrent, prouve le véritable succès de ce nouveau concept. Dès qu’on franchit la porte on a l’impression d’être dans un autre monde. Personne ne parle et tout le monde observe, assis ou bien en se promenant autour de la salle. On est submergé par des couleurs qui nous entourent. On a même parfois un effet de vertige quand le sol et les murs bougent avec le mouvement des œuvres. Les projections continuent même dans la petite salle miroir et là, on ne sait plus où donner de la tête. Plus qu’une simple exposition comme celles que l’on pourrait trouver dans un musée, l’Atelier des Lumières présente une réelle expérience.

Si vous n’y avez pas fait un tour, il est encore temps ! L’exposition sera ouverte au public encore jusqu’au 11 novembre 2018.

Lola Desmole