Paris Gay Pride : le rendez-vous du mois de juin

Tous les ans, dans les plus grandes villes du monde — ainsi que dans les plus petites et pendant une journée entière, la Gay Pride est l’événement à ne pas louper. Entre défilés de charts, concerts, costumes, ambiance de folie et, bien évidemment, une cause très importante à défendre, c’est la journée immanquable du mois de juin. Cette année, c’est en fin de mois qu’a eu lui la Marche des fiertés de Paris.

Un peu d’histoire

La Marche des fiertés, ou Gay Pride, sous son appellation plus commune, a eu lieu pour la première fois en 1969 à New York. Les grandes villes des Etats-Unis ont ensuite suivi l’année d’après et petit à petit des centaines de villes ont commencé à organiser cet événement autour du mois de juin. L’Europe s’y est mise pour la première fois en 1972 à Münster en Allemagne. En ce qui concerne la France, la capitale a bien évidemment été la première à y participer en 1981 pour la première fois, suivie de Rennes et Marseille 13 ans plus tard en 1994.

A la parisienne

Encore une année de plus où Paris a accueilli des milliers de personnes dans ses rues à l’occasion de la Gay Pride. C’était le 30 juin 2018, une date qui reste plus au moins similaire selon les années. Sous un soleil rayonnant et une chaleur de 30 degrés, tous les parisiens étaient dans les rues pour, de un, célébrer la victoire de la France contre l’Argentine en Coupe du Monde de football et de deux, participer au défilé de la Gay Pride dans les plus grandes rues de Paris.

Le défilé a commencé Place de la Concorde à 14h30 et a parcouru la rue de Rivoli pour ensuite traverser le quartier de Châtelet, puis tourner sur le Boulevard Saint Martin et enfin atteindre la Place de la République ou s’est conclu le défilé à 18 heures. Les festivités ont ensuite continué en plein milieu de la Place de la République avec le Grand Podium de fin de Marche qui a accueilli sur scène de nombreuses personnes faisant partie de la communauté LGBTQ+. Cette année encore, la Marche des Fiertés était solidaire des personnes atteintes du sida. Le défilé a d’ailleurs respecté 3 minutes de silence à 16h30 afin d’honorer les victimes de la maladie — une maladie qui touche aujourd’hui 153 000 Français. Le sujet fut évoqué sur le Grand Podium par de nombreux porte-paroles d’associations différentes. Pleins de sujets ont été abordés afin de sensibiliser le public, des sujets tels que la PMA notamment.

La Gay Pride est aujourd’hui devenue un événement mondialement reconnu mais malheureusement la cause LGBTQ+ doit encore être acceptée dans certains pays. Mais plus que juste une journée de sensibilisation, la Marche des fiertés est devenue une journée pour se réunir sous une même cause, oublier ses différences et s’amuser. C’est une journée où la positivité règne et où les jugements ne sont pas permis.

Lola Desmole

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s