Écologie et monde de demain : artistes et influenceurs agissent

© Rawpixel

Vous aurez sûrement entendu parler de « l’affaire du siècle », ces dernières semaines. Il s’agit d’une pétition en ligne lancée le 18 décembre 2018 par différentes ONG pour soutenir un recours en justice contre l’Etat français pour « carence fautive » dans son action pour contenir le changement climatique. Ces dernières années, la planète a connu de nombreux phénomènes naturels très violents, comme les ouragans qui ont détruit une grande partie des îles Saint-Barthélémy et Saint-Martin l’année dernière. Le dérèglement climatique, qui provoque ces phénomènes, se fait ressentir notamment en France métropolitaine par quelques flocons de neige en plein mois de mai et des températures assez élevées pour des mois d’hiver. Pour certaines célébrités, comme Martin Solveig, DJ mondialement connu mais également producteur et compositeur, et les différents influenceurs sur Internet, il y a urgence.

Au Havre, lors d’un forum sur l’écologie et l’économie positive (LH Forum), Martin Solveig en tant qu’ambassadeur de Positive Planet, a participé à une conférence et a pris part au débat en invitant les jeunes à agir pour leur futur. Sa venue a donné une  plus grande visibilité au forum qui est organisé tous les ans depuis 7 ans, et qui essaye de répondre aux problèmes majeurs de notre société.

image_d___ios
© Marceau Leroux

Pendant la conférence, le DJ expliquait en quoi les enjeux mondiaux et les territoires peuvent avoir une influence sur l’art. En tant qu’artiste, Martin Solveig se déplace beaucoup et se produit dans les plus grands espaces de concerts, il parle alors d’hyper nomadisme. Et il s’inspire de tous les lieux dans lesquels il va pour ses nombreuses musiques. Les différents territoires ont un réel impact sur ses créations. Avec cet hyper nomadisme, le DJ se remet souvent en question sur la façon de consommer et de vivre de façon minimaliste. Pendant les quelques minutes d’intervention au forum, Martin Solveig s’adresse surtout aux jeunes, à ceux qui feront le monde de demain. Il donne trois conseils :

  • être optimiste, car pour lui les jeunes français sont très peu optimistes contrairement aux américains, par exemple ;
  • être singulier ou original, car il lui semble important de faire ses propres choix, créations ou projets ;
  • prendre du plaisir dans ce qu’on fait, ce qui est essentiel pour entreprendre de grandes et belles choses.

Pour clôturer le forum, le DJ a offert aux Havrais un concert gratuit exceptionnel sur la plage du Havre. Il était important pour lui de faire ce concert pour mettre en avant le forum, mais surtout pour inciter son public, majoritairement jeune, à agir pour son avenir.

image_d___ios-2
© Marceau Leroux

En plus des artistes comme Martin Solveig, les influenceurs utilisent également leur notoriété pour faire bouger les choses. Une soixantaine de youtubeurs et d’influenceurs d’univers très différents ont crée le grand défi #Onestpret, qui consiste à réaliser une action pour la planète chaque jour pendant un mois. Le mouvement a commencé le 15 novembre 2018 pour se finir le 15 décembre 2018. Grâce à leur réputation sur Internet chez les 16-25 ans en moyenne, ils voulaient sensibiliser leur communauté aux enjeux écologiques. Norman, Enjoy Phoenix, Cyprien ou encore Natoo ont partagé leurs défis sur leurs réseaux sociaux, ce qui a incité les abonnés à faire de même. Les actions pouvaient aller de s’équiper d’une gourde en inox pour réduire sa consommation de plastique, à adhérer à une association qui agit pour le climat, en passant par réduire sa consommation de viande. Les défis quotidiens proposés sont très variés, mais ils s’articulent en trois grandes catégories : changer ses habitudes alimentaires, économiser l’énergie, et se lancer dans le zéro déchets. Il peut sembler paradoxal de laisser la parole à des créateurs de contenus qui sont dans un système capitaliste incitant quotidiennement leurs abonnés à acheter toujours plus de produits, mais ils influencent tout de même des millions d’internautes. Cela devient alors une bonne initiative de profiter de sa popularité pour une cause telle que l’écologie. On pourrait s’étonner de voir que cette aventure écologique dure seulement 30 jours mais il est prouvé que seules 3 semaines suffisent pour changer une habitude. 30 jours suffisent donc à adopter les bons gestes pour l’écologie.

image_d___ios-4
© WeDemain

La mobilisation #Onestpret, au même titre que la démarche de Martin Solveig, n’est pas culpabilisante, a contrario, elle montre que la démarche écologique concerne même les artistes que nous écoutons et les influenceurs que nous regardons quotidiennement. Les discours politiques sur l’écologie peuvent être assez pédants, notamment pour les jeunes. C’est pourquoi, ces démarches peuvent entraîner tout un chacun à agir pour la planète, de manière plus pédagogique et originale.

Suite à la réussite du grand défi #Onestpret, quatre ONG (Greenpeace, Oxfam, la Fondation pour la Nature et l’Homme, et l’association Notre affaire à tous) ont lancé une pétition en ligne intitulée « l’affaire du siècle » le 18 décembre dernier, trois jours après la fin du mouvement #Onestpret, pour poursuivre en justice l’Etat français pour son inaction face au réchauffement climatique. Les ONG ont d’abord procédé à l’envoi d’une « demande préalable » sous forme de lettre au gouvernement, en expliquant les carences de l’Etat et en lui demandant d’agir. Si la réponse du gouvernement n’est pas satisfaisante, ou s’il ne répond pas avant le 19 février, les différentes ONG saisiront au printemps le tribunal administratif d’un « recours en carence fautive« . Face à cette démarche, le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, a critiqué la méthode juridique en expliquant que « ce n’est pas dans un tribunal qu’on va faire baisser les émissions de gaz à effet de serre. » L’intervention du ministre n’arrête pas les ONG, au contraire elles préparent des rendez-vous de mobilisation pour les citoyennes et les citoyens signataires. La pétition a obtenu en moins d’un mois, 2 millions de signatures, un record en France pour une pétition en ligne. Le prochain objectif : atteindre les 3 millions de signatures.

Une prise de conscience générale a permis de montrer que l’écologie est l’affaire de tous.

Marianne Leroux