L’exploit de la semaine, c’est d’avoir renoué avec cette jeunesse dite perdue, et de l’avoir retrouvée. Elle trouve encore intérêt pour ce qui est beau, pour l’esthétique, pour l’art, la musique. Et finalement, si l’on cherche bien et qu’on arrête avec ces discours archaïques de petits-gris aigris entre arthrose et p’tits bobos, celle-ci n’est pas aussi rare qu’on voudrait nous le faire croire. De cette jeunesse en perdition, la new generation qui se laisse corrompre par les conneries, on parvient à lui rompre l’os et en sucer la substantifique moelle. Le temps d’un entretien avec cinq jeunes musiciens, Kelly, Victoria, Lucile, Silvestro Dice et Nicolas, nous avons remplacé leur micro par le nôtre. Le Halo Magazine vous rapporte leur propos…

Nous répétions « Hamon, Fillon, Macron, Mélenchon » à tue tête, ce genre de conneries que notre chère Christine Boutin est capable de sortir, appuyée par François Asselineau, remettant sur la table des thèses complotistes en évoquant et invoquant Satan. Pour notre défense, nous venions de jouer au football dans la cour de récré (c’est l’équivalent de la pause café pour les fonctionnaires, à la seule différence que ça dure moins longtemps) ; il faisait chaud, c’était en fin d’après-midi et la fatigue nous gagnait. Nous allions rendre visite à un ami, ancien camarade de prépa qui s’était finalement reconverti à la fac d’histoire et avec qui nous avions gardé le contact. Et, alors que nous voulions prendre des nouvelles de celui-ci, Albert apparut, et ce sont de toutes autres nouvelles que nous apprîmes : Fillon est en fait innocent.

En pleine période électorale, les sondages fleurissent dans notre quotidien : à travers les journaux, la télévision, la radio ou encore Internet. Tous les jours, la popularité des candidats est soumise aux chiffres des enquêtes d’opinion. Mais quelle confiance peut-on réellement leur accorder ? Le reportage Secrets de sondages de Lionel Poussery et Jérôme Weisselberg, diffusé sur France 2 dans « Envoyé Spécial », s’interroge sur les secrets présents derrière ces oracles politiques.

Après avoir passé mon approfondissement BAFA au sein des CEMEA (Centre d’Entrainement aux Méthodes d’Éducation Active), et après avoir visionné le film qu’ils ont réalisé sur leurs valeurs, je me suis dit qu’il serait bien de vous faire découvrir, à vous, ce qu’est l’éducation active et populaire et en quoi elle est intéressante.

VIDÉO. Lutte Ouvrière : la faucille et Arthaud

Jeudi 2 mars se tenait à la salle Henri Barbin du Mans la réunion publique de Nathalie Arthaud, candidate communiste à la présidentielle de 2017. Peu avant le début du meeting, la leader du parti Lutte Ouvrière (LO) donna une conférence de presse où elle répondit aux questions des journalistes. Le Halo Magazine y a été conviée. Réalisation et montage de Nicolas Pelouas et Victor Penin.

Comme on pouvait s’y attendre, le débat des candidats à l’élection présidentielle n’a pas manqué de faire réagir. Des graphiques de Marine Le Pen aux SMS de François Fillon en passant par le lot habituels des petites répliques croustillantes, chacun a pu s’en donner à cœur joie. Mais, comme de nombreux observateurs ont pu le remarquer, il y avait cinq candidats sur le plateau de TF1, contre onze validés par le Conseil Constitutionnel.

En 2016, qui sont les électeurs du Front National ? Le documentaire La tentation FN, les nouveaux électeurs de Marine Le Pen d’Olivier Toscer, diffusé sur France 3, dresse le portrait de ces français récemment convertis aux idées de Marine Le Pen. A visages découverts, des individus aux profils variés passent devant la caméra et expliquent les raisons de ce choix.

VIDÉO. Jean-Luc Mélenchon : sur les terres de François Fillon

Mercredi 11 janvier, Jean-Luc Mélenchon était au Palais des Congrès et de la Culture du Mans où il y a réuni plus de 2500 personnes, sur les terres de François Fillon, pour y exposer son programme L’Avenir en Commun. Le député européen de gauche, candidat aux élections présidentielles de 2017 avec son mouvement La France insoumise, est revenu en particulier sur la question de la sécurité sociale, laquelle son adversaire de droite a exposé sa volonté de supprimer. Notre équipe était sur place.