« Je me suis contenté de faire mon travail et de ne pas me mêler de politique. Sauf que désormais ce ne sont plus seulement le vent et les vagues qui tuent les gens ici, mais la politique et ceux qui la font… » C’est là la tendance politique de ces derniers mois vis-à-vis de l’Aquarius, résumée par Nick Romaniuk, coordinateur des opérations de recherche et sauvetage à bord du navire, dans son témoignage du 9 octobre sur le site de SOS Méditerranée.

Depuis quelques années, de plus en plus de migrants arrivent à Ouistreham, ville portuaire proche de Caen. Ces migrants ont souvent un objectif une fois arrivés à cette étape : l’Angleterre, leur eldorado. Toutefois, cet objectif est bien compliqué à atteindre. Nous avons interviewé, une personne qui héberge des migrants et elle nous a raconté son histoire.

VIDÉO. Pierre-Alain Mannoni : quand la solidarité devient un délit

Le 17 octobre 2016, Pierre-Alain Mannoni, père de famille et ingénieur d’étude en écologie marine, est arrêté par la police à un péage,  pour un simple contrôle de routine. Oui mais voilà, dans sa voiture se trouvent également 3 réfugiées Érythréennes à qui il est venu en aide dans la vallée de Roya, près de Nice. Il ne le sait pas encore, mais ce qu’il fait est illégal.

L’année 2016 a connu de nouvelles polémiques quant aux migrations présentes sur le territoire français, et ce depuis de nombreuses années maintenant. Avec le démantèlement de la « jungle de Calais », l’accueil des migrants et leur répartition dans les différentes villes de France crééent un fossé entre les français. Mais qui sont réellement ces migrants, ces personnes qui quittent leur territoire pour rejoindre une terre qu’ils ne connaissent pas ?